En-tête

Science-fiction, réalité virtuelle et sujets brûlants actuels

Texte

Patrick Ilg

Paru

21.06.2021

Mann mit Steinkopf

Ces nouvelles idées naissent dans le Story Lab du Pour-cent culturel Migros

Le Story Lab du Pour-cent culturel Migros écrit l’histoire cinématographique de demain. Le projet de soutien promeut le développement d’idées de films de cinéma, de séries, de réalité virtuelle, de jeux et beaucoup d’autres encore. 224 projets ont été soumis ce printemps, et 13 idées sont actuellement soutenues. Nadine Adler Spiegel, directrice du projet, explique dans un entretien le temps qu’il faut pour porter un tel projet à l’écran - et donne un premier aperçu des thèmes abordés.
Le Pour-cent culturel Migros constitue un important soutien à la création cinématographique suisse. 

Pourquoi ce soutien a-t-il été consolidé dans un nouveau format?
Au cours des dix dernières années, nous n’avons cessé de développer la promotion d’idées de films. La forte demande ainsi que les voix importantes du secteur nous ont montré à quel point le soutien est efficace dans la phase initiale de développement de scénarios. Les subventions n’étant souvent versées qu’au stade de la production, trop peu de place est accordée au développement des idées. Nous sentons cependant qu’il existe un désir d’expérimentation dans le secteur. Nous anticipons cette évolution avec le Story Lab.

Que signifie ce soutien pour la scène?
Un espace libre est créé pour l’expérimentation. Nous renforçons ainsi non seulement les contenus, mais aussi les échanges entre les différents acteurs/actrices au sein et en dehors du secteur. 


Vous pouvez découvrir ici toutes les idées qui ont été soutenues

Nadine Adler, responsable de la promotion des films du Pour-cent culturel Migros

Nous sentons qu’il existe un désir d’expérimentation dans le secteur. Nous anticipons cette évolution avec le Story Lab.

Nadine Adler Spiegel, Directrice Story Lab

Le premier appel d’offres a eu lieu en avril. Quels en ont été les retours? 
Nous avons pu ici combler une lacune dans le paysage de la promotion - les retours ont été tout aussi enthousiastes. Les 224 demandes déposées ont largement dépassé nos attentes. Je suis particulièrement heureuse que nous ayons reçu des candidatures vraiment audacieuses et innovantes dans tous les formats: mini-séries numériques, documentaires, projets cross-média, ainsi que longs métrages classiques.

Afin de tenir compte des préjugés implicites et d’éviter un biais inconscient, les demandes déposées ont été soumises au jury sous forme anonymisée. Cela a-t-il fonctionné? 
Oui, cela a incroyablement bien fonctionné. Les 13 projets sélectionnés comprennent des idées de personnes établies - ainsi que de nouveaux arrivants, aussi bien femmes qu’hommes. Cette approche a été très bien accueillie par les acteurs du monde culturel. Nous n’avons reçu que des retours positifs jusqu’à présent. Je suis certaine que le processus de jury anonyme va s’imposer dans la phase de développement en Suisse - également avec d’autres organismes de promotion.

Quels types d’expériences audiovisuelles nous attendent désormais - et quand?
Il faut entre deux et cinq ans pour qu’une idée mûrisse et soit produite. Pendant cette période, les projets peuvent encore changer de manière significative. Mais le mélange de thèmes qui figure désormais à l’ordre du jour est fantastique: de la vie dans une ferme de montagne aux voyages spatiaux européens, de l’histoire de la drogue à Zurich à la reconstitution du discours de Churchill à Zurich en réalité virtuelle. Au programme également, des thèmes d’actualité pressants: la sexualité féminine sans tabou, la gestion de la crise des réfugiés, la vie quotidienne d’une personne souffrant d’un lourd handicap et l’homosexualité d’un homme issu d’une famille musulmane. J’ai hâte de découvrir tous ces projets sur le grand ou le petit écran et de me laisser transporter par les histoires immersives et cross-média.

Migros a une longue tradition de promotion des films:

Dès 1943, le fondateur de Migros, Gottlieb Duttweiler, a pris une participation dans la société Praesens Film AG. Depuis 1965, le Pour-cent culturel Migros promeut systématiquement la création cinématographique nationale avec des moyens novateurs. En 2021, un nouveau chapitre de la promotion des films s’est ouvert: le Story Lab du Pour-cent culturel Migros.

Pour en savoir davantage sur le projet

Photo / Scène: Story Lab, Cyrille Drevon © Maskarade Productions