En-tête

Histoire de l’Engagement Migros

Depuis des décennies, Migros s'engage de diverses manières pour la culture et la société.

Photographie noir et blanc de femmes faisant leurs achats au camion-magasin Migros.

1925 – Fondation de Migros

Le 15 août 1925, jour du 37e anniversaire de son fondateur Gottlieb Duttweiler, Migros SA est inscrite au registre du commerce de la ville de Zurich avec un capital de 100 000 francs. 

 

Logo Migros

1941 –Migros devient une coopérative

En pleine période de crise, alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage en Europe, Gottlieb Duttweiler prend une décision courageuse: il fait don de Migros. 

Avec son épouse Adele, il achète toutes les actions de Migros SA, transformant cette dernière en coopérative. Les membres de la coopérative – et donc les propriétaires de Migros – sont désormais tous les employé/e/s et les client/e/s de Migros. Gottlieb Duttweiler entend montrer par là qu’il n’est pas intéressé uniquement par le profit, mais aussi par un engagement social et culturel. 

1941 Organisation MGB 1 I Migros

Photographie historique du train à crémaillère du Monte Generoso

1941 – Sauvetage du chemin de fer Monte Genoroso

Le Monte Generoso est la plus haute montagne du Mendrisotto. Depuis 1890, un train à crémaillère rallie son sommet qui culmine à 1704 mètres. Pendant les années de guerre, l’attraction touristique est à bout de souffle. Son propriétaire envisage alors de démonter les voies et de revendre les rails comme ferraille. Or, Gottlieb Duttweiler est plutôt d’avis qu’il faut conserver ce panorama unique. En 1941, il achète donc sans hésiter la voie ferrée qui, 75 ans plus tard, est toujours en activité grâce au Pour-cent culturel Migros. Il estime possible d’attirer à nouveau des touristes au Monte Genoroso: «Si l’on y vendait des côtelettes aussi grosses que des couvercles de w.c., toute la Suisse s’y rendrait.» Sans attendre, il achète le chemin de fer, malgré l’opposition de la direction de Migros à Zurich. L’organe responsable du chemin de fer sera une coopérative; aujourd’hui, la Ferrovia Monte Generoso est une SA soutenue par le Pour-cent culturel Migros. 

Annonce historique publiée dans la presse de Praesens Film AG

1943 – Participation à Praesens Film

Le soutien au cinéma a une longue tradition chez Migros. En 1943 déjà, Migros s’associe à Praesens Film AG. En plus d’encourager le cinéma suisse, cet engagement a également pour vocation de fortifier le moral de la population suisse durant les difficiles années de guerre. Une production datant de cette époque, Marie-Louise de Leopold Lindtberg, a même remporté un Oscar en 1946. En 1965, Migros se retire de la société Praesens Film AG, mais le soutien au cinéma demeure un engagement important du Pour-cent culturel Migros.

Annonce historique en noir et blanc publiée dans la presse de cours de langue de l’École-club Migros

1944 – Les débuts de l’École-club

Au printemps 1944, Migros propose ses premiers cours de langues (italien, français, anglais, espagnol ou russe) à des prix défiant toute concurrence. Le succès dépasse toutes les espérances. À partir de 1948, Migros élargit l’offre de son «École-club» avec des cours d’escrime, de peinture, de soins de beauté, de danse et d’entretien des plantes. 

 

Photographie noir et blanc d’une famille avec des chaises longues au Parc Dutti

1946 – Donation du «Park im Grüene»

En décembre 1946, Adèle et Gottlieb Duttweiler créent la fondation «Im Grüene». Leur terrain de 45 000 m2 à Rüschlikon devient propriété de la fondation. La pièce maîtresse de cette dernière est un institut ayant pour vocation de «diffuser le progrès social en Suisse et à l’étranger». Si le Gottlieb Duttweiler Institute n’a été inauguré qu’en 1963, le «Parc Dutti», lui, était déjà ouvert aux membres de la coopérative en 1947. 

Photographie noir et blanc du concert-club dans un palais de la ville situé General-Guisan-Quai à Zurich.

1948 – Les premiers concerts-club

En juin 1947, Migros inaugure son club de formation pour adultes dans un palais de la ville de Zurich. En mars de l’année suivante, Gottlieb Duttweiler suggère d’y organiser des événements musicaux. Les concerts-club deviennent rapidement partie intégrante de l’offre culturelle de Migros et, en 1949, ils sont présentés pour la première fois en tournée. Aujourd’hui encore, la série de concerts perdure sous le nom de Migros-Pour-cent-culturel-Classics. «De grands orchestres, des chef/ffe/s réputés, des solistes renommés, des prix équitables»: tels sont les maîtres mots depuis plus de 60 ans.

Photographie noir et blanc d’Adele et Gottlieb Duttweiler

1950 – Les 15 thèses de Gottlieb et Adele Duttweiler

Fin 1950 paraissent dans le magazine Migros Construire les 15 thèses d’Adèle et Gottlieb Duttweiler. Sans être contraignantes d’un point de vue juridique, elles sont censées servir de lignes directrices pour la destinée de Migros. Les Duttweiler y définissent explicitement l’engagement social et culturel de Migros: «L'intérêt général sera placé plus haut que l'intérêt des coopératives Migros. […] En regard d'une puissance matérielle croissante, nous devons toujours pouvoir offrir de plus grandes prestations culturelles et sociales. À cette fin et en dépit de toutes les exigences des affaires et de la politique, il nous faudra toujours libérer des moyens nouveaux et le temps des meilleurs d'entre nous.» (thèse 10) 

Annonce publicitaire publiée dans la presse des cours de langue Migros à l’étranger

1956 – Création des Eurocentres

«Apprenez les langues sur le terrain» – c’est le slogan publicitaire utilisé par Migros pour ses centres de formation européens, qui, à partir de 1956, proposent des cours de langues à l’étranger. Les étudiant/e/s vivent dans des familles d’accueil et apprennent la langue, mais se familiarisent aussi avec la culture du pays. Depuis 1960, les Eurocentres constituent une fondation autonome; ils offrent aujourd’hui des cours dans 30 sites répartis sur les cinq continents. 

Ancien logo du Pour-cent culturel Migros

1957 – Le Pour-cent culturel est inscrit dans les statuts de Migros

En 1957, 13 coopératives autonomes constituent la Fédération des coopératives Migros (FCM), qui coordonne les activités de la communauté Migros. Le nouveau contrat passé entre la FCM et les coopératives membres définit pour la première fois le Pour-cent culturel et l’ancre définitivement dans les statuts. Le Pour-cent culturel se compose de 1% du chiffre d’affaires du commerce de gros de la FCM et de 0,5% du chiffre d’affaires du commerce de détail des coopératives. Il est versé même lorsque les affaires sont moins florissantes dans le commerce de détail. 

1957 Kulturprozent Dt 2 I Migros

Gottlieb Duttweiler en train de nager avec un chapeau

1962 – Mort de Gottlieb Duttweiler (1888–1962)

Le 8 juin 1962, Gottlieb Duttweiler s’éteint à l’âge de 74 ans. Toute la Suisse pleure «Dutti». 

Photographie noir et blanc de l’inauguration du GDI Gottlieb Duttweiler Institut à Rüschlikon

1963 – Le Gottlieb Duttweiler Institute

En portant la fondation «Im Grüene» sur les fonts baptismaux en 1947, Gottlieb Duttweiler réunissait les conditions et les bases nécessaires pour le GDI Gottlieb Duttweiler Institute. En 1962, peu avant sa mort, il pose la première pierre du «Centre international de recherche et de formation». Le plus ancien laboratoire d'idées de Suisse étudie les questions sociales et économiques avec une pensée libre et non conventionnelle, dans l'esprit de son fondateur.  

Photographie noir et blanc de l’inauguration du parc naturel Signal de Bougy près du lac de Genève

1971 – Migros sauve le parc naturel Signal de Bougy, près de Genève

Le «Park im Grüene» à Rüschlikon s’offre un frère romand: en partenariat avec la coopérative romande, la Fédération des coopératives Migros crée la Fondation Pré Vert du Signal de Bougy afin de sauver ce parc situé dans l'une des plus belles contrées lémaniques. Pour ce faire, Migros investit plus de 17 millions de francs dans l'aménagement de cette immense propriété de 57 hectares. Il est ouvert aux visiteurs en juillet 1977. 

migros-unterstuetzungsfonds-bild-text

1979 – Fondation du Fonds de soutien Migros

En 1979, la Fédération des coopératives Migros crée le Fonds d’aide. Pendant une période initiale de cinq ans, un million de francs seront alloués chaque année à des «projets d’aide en Suisse et à l’étranger», en complément du Pour-cent culturel Migros. En 1984, l’engagement de Migros en matière de politique de développement est une nouvelle fois ratifié par les membres de la coopérative.  

Depuis 2007, le Fonds d’aide est ancré dans les statuts de la Fédération des coopératives Migros. En 2016, il est modernisé et rebaptisé «Fonds de soutien Migros». En soutenant des projets d'impulsion en Suisse et à l'étranger, la FCM souhaite aider les collectivités défavorisées à obtenir de meilleures conditions de vie et à améliorer leur quotidien à long terme. 

Dinosaure dans le Park im Günen Grün 80

1980 – 100 ans de «Grün 80»

La deuxième exposition horticole et paysagère suisse, présentée en 1980 sous le nom de «Grün 80» sur la plaine de Brügling dans la commune de Münchenstein, connaît un grand succès. Après la fermeture de l’exposition, Migros Bâle s'engage à assurer l'entretien de ce parc public pour une durée de 100 ans. Le «Park im Grünen» Münchenstein voit ainsi le jour. 

Photographie noir et blanc de l’inauguration du Migros Museum sur le site Löwenbräu à Zurich

1996 – Migros Museum für Gegenwartskunst

Le 4 mai 1996, le Migros Museum für Gegenwartskunst ouvre ses portes sur l'ancien site des brasseries Löwenbräu à Zurich. Sur une surface d'exposition de 1300 m2, ce lieu se veut non pas un musée classique destiné à réunir l'art contemporain, mais plutôt un centre de production artistique contemporaine. Les expositions présentent l'histoire de l'art comme un processus en mouvement perpétuel.  

Photographie noir et blanc de l’inauguration du Migros Museum sur le site Löwenbräu à Zurich

1999 – Chaire Gottlieb Duttweiler

Dans le cadre de son 75e anniversaire, Migros offre une chaire de professorat à l'Université de Saint-Gall. La chaire Gottlieb Duttweiler pour la gestion commerciale internationale est consacrée à l’étude des secteurs du commerce de détail et de gros. Les domaines clés de cette chaire sont constitués par la gestion commerciale et le comportement d'achat. Elle met non seulement la recherche scientifique et la préparation de la relève scientifique en exergue, mais privilégie aussi les échanges avec le monde professionnel. Depuis avril 2000, elle est occupée par le professeur Thomas Rudolph. 

Gurtenpark

1999 – Gurten Parc Pré Vert

Le conte de fées du «nouveau» Gurten a commencé par plusieurs tentatives infructueuses de redonner vie à la montagne locale de Berne. C’est alors qu’est arrivé le prince orange pour réveiller la zone de loisirs tombée dans l’oubli et la remettre sur la voie du succès. 

Au cours de sa longue histoire, le Gurten a été beaucoup de choses: une station thermale, une base militaire pendant la Première Guerre mondiale, le lieu de la première course de ski suisse et de compétitions de saut à ski, et un terrain de golf. Aucune n'a connu de succès durable. C'est pourquoi la ville de Berne a fermé l'hôtel qui avait besoin d'être rénové en 1983. 

Les 33 millions de francs investis pour la réhabilitation du site ont ouvert une nouvelle page de l’histoire du Gurten. Le Gurten a pu rouvrir ses portes en 1999 sous la devise «Le Gurten pour tous», sortant enfin de son profond sommeil. 

Photo du 50e anniversaire du Pour-cent culturel Migros

2007 – Cinquantenaire du Pour-cent culturel Migros

Une idée révolutionnaire célèbre son jubilé! En 2007, cet événement est prétexte à une grande fête qui réunit plus de 600 invités.  

Pourtant, le Pour-cent culturel Migros n’est en rien démodé, comme le prouve notamment son soutien au Concours national «MyCulture.ch», qui invite les jeunes à réaliser leurs projets culturels et à les présenter sur scène. Danse, théâtre, littérature, arts visuels, design, mode, cinéma, nouveaux médias, toutes les formes d'expression sont représentées.  

Vue extérieure du Migros Museum für Gegenwartskunst sur le site Löwenbräukunst-Areal

2012 – Réouverture du Migros Museum für Gegenwartskunst

La réouverture du Migros Museum für Gegenwartskunst sur le site Löwenbräukunst-Areal a lieu en 2012, après deux ans de travaux, avec la première exposition individuelle en Suisse de l'artiste islandais Ragnar Kjartansson. Grâce aux espaces rénovés, le musée de renommée mondiale bénéficie de nouvelles possibilités de présentation. Un étage présente la collection, tandis que l'autre accueille des expositions temporaires individuelles et collectives. 

migros-pionierfond-content-stage

2012 – Fondation du Fonds pionnier Migros

Le Fonds pionnier Migros fait partie de l'engagement sociétal de Migros depuis 2012. Ce fonds de soutien, opérant sous le nom d’«Engagement Migros» jusqu’en 2021, recherche et encourage les idées pouvant faire avancer la société et permettant le développement de projets pionniers qui expérimentent des solutions porteuses d’avenir. En créant le Fonds pionnier Migros, Migros est restée fidèle à sa tradition, mais a reconsidéré son véhicule de financement. L'engagement social volontaire a ainsi été étendu aux entreprises du groupe Migros. Certaines de ses filiales telles que Denner, la Banque Migros, Migrol et migrolino versent 10% de leurs dividendes au Fonds pionnier Migros, dont le budget annuel s’élève à environ 15 millions de francs.

Paysage Fiore di Pietra

2017 – Inauguration du Fiore di pietra

Fiore di pietra, le nouvel emblème du Monte Generoso, est un impressionnant édifice imaginé par l'architecte de renommée mondiale Mario Botta. La «Fleur de pierre» se dresse sur un plateau rocheux à 1704 mètres d’altitude, offrant une vue panoramique à couper le souffle. Elle abrite sur 5 étages une salle d'exposition, une salle de conférence, un restaurant gastronomique ainsi qu’une terrasse panoramique. C’est un lieu apprécié pour des événements de toutes sortes. 

Rire des jeunes de Migros-Engagement Keyvisual

2021 – Lancement de la marque faîtière «Engagement Migros»

Migros regroupe toutes ses offres d'engagement sociétal sous la marque faîtière «Engagement Migros». Celle-ci comprend toutes les prestations du Pour-cent culturel Migros, du nouveau Fonds pionnier Migros (anciennement Fonds de soutien Engagement Migros) et du Fonds de soutien Migros. Pour le lancement de la nouvelle marque faîtière, les trois fonds de promotion se voient non seulement attribuer une nouvelle maison numérique neue digitale Heimat, mais aussi de nouveaux logos qui soulignent leur unité. Migros souhaite ainsi rendre ces offres uniques encore plus facilement accessibles à une large population. 

Noël ensemble

Avec les projets de l’Engagement Migros