En-tête

Brücke – Le pont: davantage de revenus grâce au beurre de karité

Mehrere Frauen sitzen vor farbigen Containern. Eine hält einen Eimer mit Sheabutter hoch.

Brücke - Le pont participe à l’éradication de la pauvreté et au développement durable.

Le Bénin est l’un des 25 pays les plus pauvres du monde et la malnutrition y est très répandue. À l’heure actuelle, 200 000 femmes au total ramassent et transforment les noix de karité dans le pays. Mais jusqu’à présent, les bénéfices sont principalement engrangés par les grandes entreprises et non par les petits producteurs et productrices. Dans de nombreuses familles, les femmes sont les principales pourvoyeuses, mais elles peuvent à peine vivre de leurs revenus. La production de beurre de karité leur permet d’améliorer leur niveau de ressources. Des améliorations demeurent nécessaires à différents niveaux. D’une part, les processus de travail sont rudimentaires et les outils appropriés font défaut. D’autre part, de nombreux arbres sauvages, importants pour l’écosystème, sont victimes de la culture sur brûlis très répandue. Ils jouent un rôle essentiel dans l’écosystème. Leur protection passe par un travail de sensibilisation et de reboisement.

Frauen verarbeiten Kariténüsse im Freien

Une participante au projet met en bouteille le beurre de karité fraîchement fabriqué pour le vendre.

Objectif du projet

3600 ramasseuses de noix de karité et productrices de beurre de karité améliorent leurs conditions de vie grâce à un revenu plus élevé tout en préservant les karités dans la zone du projet.

Informations sur l’organisation

Brücke – Le pont soutient l’amélioration des conditions de travail et de vie des personnes défavorisées en Afrique et en Amérique latine, contribuant ainsi à l’éradication de la pauvreté et au développement durable. Brücke – Le Pont est une organisation d’entraide privée, apolitique et neutre sur le plan religieux.

Impressions

Gruppe von Frauen draussen

Visite de la responsable de programme Brücke - Le pont (4e en partant de la gauche) au Bénin: avec l’équipe de projet, elle rend visite à un groupe de productrices de beurre de karité en plein travail.

Eine Frau trennt die Kariténüsse von den Schalen

La production de beurre de karité comprend plusieurs étapes. Les noix doivent être séchées et décortiquées avant d’être torréfiées.

Eine Frau füllt Sheabutter von einer Schüssel in eine Glas.

Une fois torréfiées, les noix sont «barattées» en une pâte de noix par un travail laborieux.

Eine Frau füllt Sheabutter von einer Schüssel in einen anderen Container.

Une participante au projet met en bouteille le beurre de karité fraîchement fabriqué pour le vendre.

Photos: © Brücke – Le Pont

Abonnez-vous la newsletter

Abonnez-vous maintenant à la newsletter de l’Engagement Migros