En-tête

La guerre sur nos écrans

Texte

Anna Miller

Paru

04.03.2022

Frau sitzt auf Treppe und betrachtet etwas auf dem Handy

Flot d’actualités ininterrompu, images de guerre qui s’enchaînent: la numérisation nous tient informés en continu, même en temps de crise. Toutefois, elle entraîne également chez nous de l’anxiété, du surmenage, de l’insomnie et de l’agressivité. Comment rester informés sans devenir fous? Découvrez mes six conseils.

Les personnes qui vivent en Ukraine traversent une période effroyable. Et les images qui nous parviennent ne manquent pas de nous troubler. Comment mieux gérer ces nouvelles préoccupantes? Anna Miller, auteure et experte en «bien-être numérique», sait comment nous pouvons nous informer et nous engager malgré tout.

1. Prenez votre peur au sérieux

Le plus important: cela ne sert à rien de réprouver vos sentiments. C’est vrai que d’autres connaissent une situation bien plus difficile actuellement. Pour autant, votre peur est bien réelle. Elle est la conséquence concrète de ce que vous voyez, entendez et vivez. Le centre de la peur au sein de votre cerveau est primitif et n’a guère évolué depuis des millénaires. Par conséquent, lorsque vous voyez une image horrible ou entendez des bruits terrifiants tels que des détonations, votre cerveau est persuadé que vous faites face à un danger imminent. Remerciez votre corps pour cet instinct de survie!

2. Faites attention à vos pensées

Les pensées sont puissantes. Elles peuvent vous plonger au cœur d’un tourbillon d’angoisse si vous ne luttez pas contre elles. Par conséquent, il est très important de vous ancrer dans la réalité en procédant à une petite vérification des faits! Prenez note de vos pensées catastrophistes et interrogez-vous sur la probabilité que vos peurs se concrétisent. Parlez-en aussi avec vos amis. Toutefois, veillez à ne pas alimenter vos angoisses mutuelles et à ne pas céder à la panique.

3. Réfléchissez à votre marge de manœuvre

L’auteur Stephen R. Covey a conceptualisé la notion de «cercles d’influence». Il explique que certaines choses échappent à votre pouvoir et votre contrôle, comme les actions envisagées par Poutine pour les jours à venir. Cela provoque chez vous un sentiment d’impuissance et de panique. Par conséquent, il est préférable de vous concentrer sur votre sphère d’influence directe. Cela vous redonnera du courage, de l’assurance et un sentiment de contrôle qui apaisera votre esprit. Agissez au sein de votre sphère d’influence. Par exemple, faites des dons ou cherchez des moyens de venir directement en aide au peuple ukrainien.

Portrait Anna Miller

Photo: mise à disposition

Anna Miller

est journaliste, spécialiste en psychologie positive et fondatrice du Digital Balance Lab. En qualité d’experte du bien-être digital, elle conseille les particuliers et les entreprises au sujet de la santé psychique à l’heure du numérique. À 34 ans, elle travaille en outre sur son premier roman et est aidée pour ce faire par le Pour-cent culturel Migros dans le cadre du programme de mentorat «Double».

4. Mettez vos sens au repos

Il n’y rien d’étonnant à ce que vos pensées galopent et ne s’arrêtent jamais si vous alimentez en permanence votre système avec de nouvelles informations! Pour votre système nerveux, il est crucial de ralentir le rythme et de réduire les stimulations. Concrètement, éteignez votre portable et rechargez-le hors de votre chambre pendant la nuit. Vous avez besoin de la fonction Alarme de votre téléphone? Achetez-vous un réveil! Sur les réseaux sociaux, arrêtez de suivre les gens qui vous bouleversent trop sur le plan émotionnel.

5. Limitez les actualités et les canaux

Vous ne vous ruez pas dans votre buanderie dès que vous avez une paire de chaussettes sales, n’est-ce pas? Il est préférable de regarder les informations une fois par jour plutôt que de consulter votre timeline toutes les cinq minutes. Abonnez-nous à la newsletter de médias auxquels vous faites confiance. Investissez dans les contenus payants. Informez-vous également à l’international. Écoutez des podcasts si les images vous submergent. Achetez des journaux au format papier si le flot d’informations en ligne vous énerve. Enfin, ne cliquez pas sur les sites gratuits qui tirent parti de vos peurs.

6. Apaisez votre système nerveux en bougeant

Les nombreux stimuli numériques libèrent des hormones de stress dans votre organisme. Pour lutter efficacement contre ce phénomène, offrez-vous une bonne suée en faisant du sport. Autres méthodes utiles: les douches froides, la respiration abdominale profonde, les étirements réguliers et le ralentissement des mouvements. Enfin, levez fréquemment les yeux des écrans afin de regarder autour de vous. Cette technique d’orientation spatiale aide le système nerveux à réaliser qu’il n’est exposé à aucun danger immédiat. Et qu’il peut donc retrouver son calme.

Photo/scène: Getty Images

Abonnez-vous la newsletter

Abonnez-vous maintenant à la newsletter de l’Engagement Migros