En-tête

De 0 à 100 – un parcours d’apprentissage

Texte

Stefan Schöbi

Paru

13.12.2021

pionierfonds-blog-handbuch-vonauf100-stage-franzoesisch

Vous êtes-vous demandé comment nous avons eu l’idée d’écrire un manuel des pionnières et des pionniers? La réponse est simple: parce que nous avons aussi dû apprendre pas à pas ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Tout a commencé de la manière suivante:

2013: coups de chance

Le Fonds pionnier a été fondé en 2012, mais ses activités opérationnelles ont débuté en 2013. Comme de nombreuses pionnières et pionniers, nous avons commencé sans plan de mise en œuvre concret, mais nous avions, dans notre cas, d’importantes ressources. En outre, nous disposions du bien le plus précieux: la confiance de la direction de Migros.

Avec une bonne dose de passion, d’ambition, mais aussi de respect, nous avons pris un bon départ. À la fin de l’année, le portefeuille comptait déjà 19 projets pionniers concrets. Nous avons eu la main heureuse lorsque nous avons eu recours à la boîte à outils «mappage des résultats». En décembre 2013, nous avons introduit la matrice des objectifs, jusqu’ici le principal instrument d’une gestion de projet axée sur les résultats. Elle nous permet de nous assurer que nos partenaires de projet et nous poursuivons le même objectif. La première partie de ce manuel s’appuie sur cette matrice.

pionierfonds-von0auf100-regenschirm-illustration

2014: les frais d’apprentissage

Avec le recul, la deuxième année du Fonds pionnier a été particulièrement riche en enseignements. Il ne se passe pas un jour sans que nous découvrions de près la réalité d’un projet pionnier. Rien ne fonctionne comme prévu. Dans un cas, la collaboration a échoué de manière si fondamentale qu’après une série d’ateliers, nous nous sommes retrouvé-es dans une situation désastreuse. Dans un autre cas, une jeune équipe de projet s’est désintégrée sous le poids d’objectifs trop ambitieux. Dans un troisième cas, l’équipe a rapidement perdu sa passion pour la vision et peu de temps après, elle a également perdu la clientèle pour le produit donné.

Pour nous, l’apprentissage est intensif. Petit à petit, nous réalisons dans quelles conditions un plan devient viable. Cependant, cela ne signifie pas pour autant qu’il réussira. Toute la deuxième partie de ce manuel est consacrée à ces frais d’apprentissage.

2015: le fil rouge

La troisième année du Fonds pionnier, nous avons affiné le profil. Bien que difficile, l’année précédente ne nous a pas donné envie de tourner le dos aux projets pionniers. Bien au contraire. S’il y a énormément de choses à apprendre, faisons de l’apprentissage un principe. Nos contrats peuvent s’adapter au déroulement du projet. Nos partenaires s’engagent à respecter le principe du «Copy left» et se voient comme des modèles qui partagent leur expérience et que l’on peut copier.

En décembre 2015, nous avons organisé notre premier évènement Impuls intitulé «Projets pionniers, modèles de réussite et erreurs géniales». Certes, le terme «génial» n’était pas particulièrement audacieux. En effet, l’apprentissage permanent donne souvent une impression d’échec, mais dans le meilleur des cas, il s’agit d’un échec qui porte des fruits. Cela figure désormais au chapitre 3.1.

pionierfonds-von0auf100-klemmbrett-illustration

2016: des clous à tête

La quatrième année du Fonds pionnier, nous avons réuni les pièces du puzzle. Nous avons suivi le concept du développement durable et nous avons introduit une matrice d’impact en guise de base pour l’orientation du contenu d’un thème principal. Cette dernière fournit par exemple des indications sur des changements de comportement souhaités auprès de groupes cibles centraux, mais aussi sur des acteurs et des facteurs d’influence externes dans un domaine donné. C’est sur ce fondement systémique que repose la première partie de ce manuel.

En 2016, nous avons pourvu nos clous de têtes et nous avons lancé le Pionierlab. En effet, nous avons compris qu’en plus d’un financement, les pionnières et les pionniers ont surtout besoin d’un accompagnement rapide et simple sur le plan du contenu, que ce soit en matière de développement de l’organisation, de modèle commercial, d’orientation client, de communication, de finances ou même de collecte de fonds. Le Pionierlab a largement contribué à la deuxième partie de ce manuel.

2017: la crise et le gong

En réalité, tout fonctionne très bien en ce qui concerne le Fonds pionnier. La prospection est en marche depuis que nous l’organisons sous la forme de sprints et que nous la faisons évoluer à chaque sprint. De plus, le portefeuille des projets pionniers a atteint la taille cible de 60 projets. Nous avons même développé un profil de compétence pour notre équipe afin de trouver les bons «superhéros». Cependant, l’ambiance au sein de l’équipe n’a cessé de se dégrader. Une formation aux médias s’est transformée en réunion de crise. Notre coach nous a donné pour consigne de nous exprimer et de régler les conflits. Nous avons mis en évidence le fait que les témoignages d’estime et de respect avaient été sacrifiés sur l’autel de l’efficacité et de l’efficience.

Depuis, nous ne nous contentons plus de résoudre les problèmes avec nos cerveaux. Chaque semaine, notre équipe prend le temps de s’exprimer à cœur ouvert. Ce rituel a un nom: le «gong» (comme l’objet qui invite à la méditation). Nous avons même acheté un gong. Il nous rappelle l’importance des personnes avec lesquelles on collabore sur un projet. Voir chapitres 2.1 et 3.2.

pionierfonds-von0auf100-gehirn-illustration

2018: un manifeste

L’opération «à cœur ouvert» a laissé des traces. En plus de la prospection et du suivi des projets pionniers, l’équipe a travaillé sur un manifeste. En répondant aux trois grandes questions (pourquoi, quoi et comment), ce document visait à décrire, sur quatre pages au format A4, ce qui nous motive et ce qui nous importe. Il énonce les principes qui sont bien souvent «présupposés», mais qui, dans ce contexte flou, n’ont pas de force, et conduisent à des malentendus. Aucun autre document que notre manifeste ne nous a donné aussi souvent des réponses claires (même parfois inattendues) et d’aides à la décision. Par conséquent, certains éléments du manifeste sont disséminés tout au long de ce manuel.

2019: alliances

Cela fait un certain temps que tout fonctionne comme sur des roulettes, peut-être justement parce que rien ne se déroule comme prévu. Nous ne nous offensons plus lorsque nous devons admettre qu’une solution ne fonctionne pas; nous sommes soulagé-es de l’avoir découvert à temps. Le fonds d’innovation britannique nesta représente le Fonds pionnier dans son «Foundation Horizon Scan». Nous discutons avec des fondations du monde sur la manière de forger des alliances plus solides en vue du changement systémique et là où notre influence prend fin. Ce sujet nous accompagne depuis lors, voir chapitres 3.3 et 3.4.

pionierfonds-von0auf100-auge-illustration

2020: impact, plus que jamais

Cette année, le monde est sens dessus dessous. Les projets pionniers survivent-ils à la pandémie? Leur résistance à la crise est mise à l’épreuve (voir chapitre 3.1). Notre modèle d’efficacité est lui aussi mis au banc d’essai. En août 2020, nous avons commencé à le décrire de manière succincte. C’est ainsi que l’Impact Guide a vu le jour. Il a donné l’impulsion pour la création de ce manuel et représente la base de la première partie.

2021: de 0 à 100

Nous allons franchir une étape importante: le Fonds pionnier est sur le point de lancer son centième projet, et en parallèle, il a investi au total 100 millions de francs. À cette occasion, nous formulons le vœu de parvenir à encourager à l’avenir encore davantage de pionnières et de pionniers à s’attaquer à des projets visionnaires. C’est la raison pour laquelle nous avons rédigé ce manuel. Il contient tout ce que nous avons appris jusqu’à présent et que nous souhaitons vous transmettre.

Das Handbuch für Pionier*innen.

Couverture du manuel «De 0 à 100».

Le manuel des pionnières et des pionniers

Vous avez une idée originale. Une idée qui nous ferait avancer en tant que société. Ce manuel des pionnières et des pionniers vise à vous aider à concrétiser cette idée et à faire le nécessaire. Très pratique. Grâce à de nombreux conseils inspirants et d’outils concrets. Et surtout à l’aide de toutes les expériences que d’autres pionnières et pionniers ont accumulées dans leurs projets. Tout au long des douze chapitres, vous trouverez des conseils pratiques, des suggestions concrètes et un grand nombre de moments «de-0-à-100» qui vous montreront à quoi ressemblent les véritables projets pionniers. Ces petits boosters d’énergie vous montreront comment donner un élan décisif à votre idée et soulever des montagnes. De 0 à 100!

Ce manuel est disponible en librairie depuis le 25 janvier 2022.

Vous avez une idée originale? Lancez-vous!

De 0 à 100 – le manuel des pionnières et des pionniers

Photo/scène: Fonds pionnier Migros / 2erpack

S’abonner et gagner!

Souscrivez à notre newsletter et remportez 15 x 150.–!