En-tête

Stop Hate Speech: contre la haine sur Internet

Illustration abstraite de deux chiens représentant symboliquement l’algorithme Bot Dog

La liberté d’opinion et un débat ouvert font partie des valeurs fondamentales d’une société libre. Les médias sociaux et les commentaires sur les plateformes ont cependant contribué à abaisser le seuil d’inhibition face aux agressions verbales, au détriment des femmes et des jeunes.

Ensemble contre les abus

Avec l’appui du Fonds pionnier Migros, le projet pionnier Stop Hate lutte contre ce nouveau phénomène. Il déploie sur le Net l’algorithme Bot Dog qui vise à détecter les propos haineux (Hate Speech), tout en mettant à disposition un guichet d’information numérique. Des listes de contrôle doivent aider à déterminer si une limite a été transgressée et à identifier les actions possibles. Cela permet de renforcer les compétences médiatiques de la population et contribue à mieux la sensibiliser.

La technologie à la rencontre de la société civile

Les propos haineux sont un sujet hautement émotionnel. Pour les gérer de manière raisonnable, des discussions fermes et en même temps factuelles sont nécessaires. C’est pourquoi le projet pionnier Stop Hate Speech s’attaque au problème en combinant des approches à la fois techniques et propres à la société civile. Ainsi, une communauté multilingue de bénévoles intervient directement dans les discussions touchées par le Hate Speech.

Vidéo

How to Stop Hate Speech

Logo de Stop Hate Speech

Stop Hate Speech

Apprends-en davantage sur cet engagement Migros. Peut-être précisément ce que tu recherches?