En-tête

Le piège de l’endettement

Texte

Benita Vogel

Paru

12.11.2021

Wordcloud Schulden

Il y a des coups du sort qui sont impossibles à anticiper: chômage, séparation, maladie sont ceux qui entraînent le plus grand risque d’endettement. Il est donc d’autant plus important de mettre de côté quelques économies et de tenir un budget.

Éviter les dettes

En théorie, cela semble facile: il suffit de dépenser moins que ce que l’on gagne. Mais dans la pratique, ce conseil est parfois difficile à appliquer. Certaines circonstances, telles qu’une maladie ou une séparation, sont impossibles à anticiper. Parfois, la situation personnelle, une formation, par exemple, influence l’état des finances. Quoi qu’il en soit, il est essentiel de tenir un budget. Et chacun-e peut le faire. Cela permet de toujours garder l’œil sur ses dépenses et de déceler immédiatement d’éventuels excès sur la facture des cartes de crédit ou du téléphone mobile. Il est alors possible de planifier également les dépenses récurrentes telles que les primes de la caisse maladie, deuxième facteur d’endettement (61%) après les factures fiscales (73%). Pour tenir un budget, on peut utiliser Excel, l’e-banking ou une application, par exemple celle de Budget-conseil Suisse. Il existe aussi des modèles détaillés sur schuldeninfo.ch (en allemand). Autre élément important: mettre, si possible, régulièrement de l’argent de côté. Quand arrivent les bordereaux de paiement fiscaux ou des dépenses inattendues ou plus importantes que prévu, avoir une poire pour la soif et, surtout, quelques économies, est indispensable. Il est recommandé de garder un montant équivalent à trois à six mois de salaire sur son compte épargne. Une formation solide aide également à éviter l’endettement. La qualité de la formation et de la formation continue augmente nettement les chances de disposer d’un poste de travail sûr avec un revenu régulier.

Infos et conseils:

Rembourser ses dettes

Les personnes qui se sont adressées à Budget-conseil Suisse en 2020 avaient en moyenne 65 000 francs de dettes. Ce montant représente 15 fois le revenu mensuel moyen de ces personnes (4350 francs). Outre les impôts et les primes des caisses maladies, les frais de santé non remboursés et les crédits bancaires sont la cause des dettes les plus fréquentes. Une fois tombé-e dans la spirale de l’endettement, il n’est pas facile de s’en sortir. Un conseil souvent cité est le principe de la boule de neige: il s’agit de noter toutes ses dettes, de la plus petite à la plus grande, et de rembourser les primes minimales dues jusqu’à la plus petite dette de la liste, que l’on remboursera au plus vite. Ensuite, on passe à la deuxième plus petite dette et ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les dettes soient remboursées.

Mais pour beaucoup de personnes, il est souvent très difficile d’avoir une vue d’ensemble claire de leur endettement, et encore plus difficile de payer toutes les primes. Il est alors recommandé de se rendre auprès d’un service de consultation en matière d’endettement. Celui-ci les aidera à mettre de l’ordre dans leurs finances et négociera entre autres une prolongation du délai de paiement des primes avec leurs créanciers.

Informations: schuldeninfo.ch 

Noël ensemble

Avec les projets de l’Engagement Migros