Header

Stein am Rhein, une commune au grand cœur

Verein Hand in Hand

Dans le but de permettre aux familles syriennes de vivre en autonomie, des voisins et voisines du centre d’accueil pour demandeurs d’asile ont fondé l’association d’aide de voisinage «Hand-in-Hand». Très vite, ils ont réalisé que l’aide de voisinage pouvait aussi profiter à d’autres.

Fiche à idées

Qui?

Association d’aide de voisinage «Hand-in-Hand»

Quoi?

Une aide de voisinage qui permet aux habitant-es de Stein am Rhein et de Hemishofen de vivre en autonomie.

Où?

Stein am Rhein

Il y a quelques années, quand des familles de réfugiés syriens ont été accueillies à Stein am Rhein, il est vite apparu qu’elles avaient besoin de soutien pour les démarches du quotidien les plus simples. La barrière de la langue n’était pas le seul problème, la nouvelle culture et les procédures inhabituelles avec des organismes inconnus représentaient un véritable défi. Si les familles avaient une bonne situation dans leur pays, elles éprouvaient des difficultés après leur fuite et à leur arrivée en Suisse, à s’acclimater à notre mode de vie.  Des personnes de la commune et du voisinage se sont aperçues que les réfugiés syriens avaient besoin d’aide dans leur quotidien et que d’autres activités étaient appréciées, comme les rencontres des enfants réfugiés avec des camarades du même âge de la commune pour qu’ils jouent et s’amusent ensemble.

Dans le but de permettre aux familles syriennes de vivre en autonomie, des voisins et voisines du centre d’accueil pour demandeurs d’asile ont fondé l’association d’aide de voisinage «Hand-in-Hand». Très vite, ils ont réalisé que l’aide de voisinage pouvait aussi profiter à d’autres, comme les séniors, les parents isolés ou les personnes en situation de handicap temporaire. Par la suite, les objectifs et les contenus de l’association d’aide de voisinage ont été redéfinis. Des volontaires intéressés se sont manifestés et les premières demandes d’aide sont arrivées. Pendant la phase de création, «Hand-in-Hand» a pu compter sur une contribution d’Engagement Migros.

Si la plupart des bénévoles volontaires de l’association «Hand-in-Hand» sont des retraité-es, la pandémie a renforcé la sensibilisation des jeunes générations à l’aide de voisinage. Pendant la crise du coronavirus, de nombreuses personnes se sont engagées de diverses manières dans le quartier: les voisin-es ont organisé des promenades ensemble et ont proposé des activités en tous genres comme un accompagnement pour les courses, des services de visite ou de lecture à haute voix. À la maison de retraite, des bénévoles se sont rendus utiles à la cafétéria ou ont participé à des activités et accompagné des sorties. Sans «Hand-in-Hand», beaucoup de personnes du voisinage ne pourraient plus assumer leur quotidien seules. Pour l’association, c’est précisément la définition du voisinage: les voisins et voisines forment une communauté qui apporte son soutien quand on ne s’en sort plus seul-e.

Les conseils de l’association «Hand-in-Hand» pour votre idée:

  • Il est très important d’avoir un bon réseau avec les institutions existantes, y compris avec les communes concernées.
  • Il convient aussi d’avoir des accords clairs avec les associations et institutions qui proposent également leur soutien ou des services d’aide, moyennant rétribution (p. ex. services de nettoyage).
  • Il est tout aussi déterminant de recruter minutieusement des volontaires, de proposer des échanges d’expériences, de permettre une formation initiale et continue avec «benevol», d’organiser des événements pour valoriser et remercier les bénévoles pour leur action et pour sensibiliser le public.
  • Soutien d’autrui et synergies sont indispensables pour  la mise en œuvre de projets tels que «Hand-in-Hand».

Plus d’informations sur: www.handinhand-star.ch

Images: Association d’aide de voisinage «Hand-in-Hand»

Autres exemples de projets