Header

À la chasse aux bonnes affaires et aux découvertes par le voisinage

Kreisflohmi

Au «Kreisflohmi» de Lena Aurea Schneider, des arrondissements entiers de Zurich se muent en marchés aux puces publics, où l’ensemble du quartier se retrouve.

Fiche à idées

Qui?

Association «raumwerk»

Quoi?

Un marché aux puces, où le voisinage d’un quartier se rassemble, se rencontre et apprend à se connaître.

Où?

À Zurich

Cela ne vous rappelle rien? Des piles de vêtements qui ne sont plus portés ou qui ne plaisent plus s’accumulent dans l’armoire. Le meuble à chaussures mérite un bon tri. Et, de toute façon, les autres portent toujours des vêtements plus sympas… De ce constat, Lena Aurea Schneider a créé un événement qui fait sortir voisins et voisines dans la rue et les met en relation. Car, à son Kreisflohmi, des arrondissements entiers de Zurich se muent en marchés aux puces publics, auxquels l’ensemble du quartier se rencontre.

Cependant, l’idée est née dans un autre voisinage: Lena était en visite à Bâle quand elle est tombée par hasard sur un marché aux puces de quartier. Elle a tellement été séduite par les nombreux stands qu’elle a spontanément vérifié si un événement semblable existait à Zurich – et, le soir même, elle réservait le domaine kreisflohmi.ch. Deux semaines plus tard, le site Web était en place et le premier «Kreisflohmi» eut lieu, après quelques mois, dans le premier arrondissement de Zurich. L’idée a été très bien reçue: désormais, 12 marchés aux puces se tiennent chaque année dans tous les arrondissements de la ville.

Kreisflohmi Zürich

Image: Association «raumwerk»

Kreisflohmi Zürich

Image: Association «raumwerk»

Kreisflohmi Zürich

Image: Association «raumwerk»

Kreisflohmi Galerie

Image: Association «raumwerk»

En 2019, Lena a organisé toute seule les trois premiers marchés aux puces tests. Depuis, l’équipe s’agrandit toujours peu avant et pendant l’événement: des personnes qui distribuent les prospectus en amont ou qui sillonnent les rues le jour même et documentent l’événement. Lena tient à ce qu’elles soient rémunérées. Et il est clair que les «Kreisflohmis» ne se résument pas à l’acquisition de nouveaux vêtements: pour la fondatrice, les appartements, les cours intérieures, les jardins, les garages et les terrasses de toit sont des lieux de rencontre desdifférents arrondissements de la ville. Ils offrent aux citadin-es la possibilité d’entrer en contact avec leurs voisin-es et d’entretenir l’échange au sein du quartier. Une dame a, par exemple, confié à Lena qu’au marché aux puces, elle avait fait la connaissance de personnes qui partageaient sa passion pour le tissage et le filage. Depuis, le petit groupe se retrouve tous les dimanches. Avec son idée, Lena a transmis bien plus qu’un nouveau vêtement dans une armoire.

Les conseils de Lena Aurea Schneider (association «raumwerk») pour votre idée:

  • Agissez et faites des essais plutôt que de tout planifier jusque dans les moindres détails. Tout ne doit pas être parfait dès le départ. Il faut juste que ça fonctionne.
  • Faites un tour d’horizon de votre entourage et voyez si on peut vous apporter du soutien ou des connaissances. 
  • Ne vous laissez pas abattre même si votre projet trouve peu d’écho au départ.
  • Souciez-vous assez tôt des aides financières, car cela demande un effort considérable. Pour mon projet, ça a été compliqué parce que nombre d’interlocuteurs prennent en charge des projets de domaines très concrets et le Kreisflohmi n’entrait pas dans les cases, ni du marché aux puces, ni de l’événement de quartier. Mais le financement participatif de l’an dernier a beaucoup aidé.
  • Utilisez l’énergie dont vous débordez au départ pour la mise en œuvre de l’idée.

Plus d’informations sur: www.kreisflohmi.ch

Images: Association «raumwerk»

Autres exemples de projets